Est-ce que les produits phytosanitaires diminuent les risques économiques?

Niklas Möhring*, Martina Bozzola, Stefan Hirsch, Robert Finger.

Les produits phytosanitaires sont un intrant important dans notre système de production agricole actuel, mais en même temps, des effets néfastes des produits phytosanitaires sur la santé humaine et l’environnement ont été constatés à plusieurs reprises. L’utilisation des produits phytosanitaires agricoles a donc fait l’objet d’une attention publique et politique considérable au cours des dernières années. De nombreux pays ont publié des objectifs ambitieux pour „une réduction des risques environnementaux et sanitaires liés à l’utilisation des produits phytosanitaires“ (plans d’action nationaux) – et en Suisse, deux initiatives publiques pour une restriction de l’utilisation des produits phytosanitaires sont même soumises au vote cette année (Huber et Finger, 2019).

De bonnes politiques en matière de produits phytosanitaires nécessitent une compréhension approfondie de la logique qui sous-tend les décisions relatives à l’utilisation des produits phytosanitaires. Lorsque nous essayons de démêler les déterminants de l’utilisation des produits phytosanitaires, nous constatons que les décisions d’application des produits phytosanitaires ne suivent souvent pas un raisonnement strictement axé sur la maximisation des profits (comparaison des coûts et des bénéfices) – mais on dit aussi des produits phytosanitaires qu’ils sont une „assurance“ contre le risque de pertes de rendement élevées dues aux ravageurs, maladies ou mauvaises herbes. Cet effet des produits phytosanitaires sur les risques économiques est très pertinent pour la politique agricole. Il détermine l’efficacité des subventions accordées et des systèmes d’aide à la décision ou l’impact économique d’une interdiction des produits phytosanitaires, mais constitue également un lien direct avec les instruments de gestion des risques tels que les assurances. Si les produits phytosanitaires diminuent les risques, ils peuvent être remplacés par de tels instruments de gestion des risques – s’ils augmentent les risques, la mise en œuvre d’une assurance peut même entraîner une augmentation de l’utilisation des produits phytosanitaires.

 

niklas_PSM

Les produits phytosanitaires peuvent augmenter ou diminuer les risques économiques – selon les propriétés et le type de pesticide. Source : Nigel Mykura, Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 license.

 

Dans un récent article publié dans la revue Agricultural Economics (Möhring et al., 2020), nous analysons les effets des produits phytosanitaires sur les risques et posons la question : „Est-ce que les produits phytosanitaires diminuent les risques économiques?“. Dans cet article, nous passons d’abord en revue les résultats de toutes les études scientifiques qui analysent empiriquement les effets des produits phytosanitaires sur les risques. Nous trouvons qu’il n’y a pas de réponse claire dans la littérature actuelle : Alors que certaines études ont trouvé des effets de diminution des risques, d’autres ont trouvé des effets d’augmentation des risques et d’autres encore aucun effet. À la lumière des preuves récentes sur la grande hétérogénéité des produits phytosanitaires (Kniss 2017 ; Möhring et al, 2019), il est frappant de constater que toutes les études ont traité les produits phytosanitaires comme un intrant homogène et n’ont pas tenu compte des différences entre les ingrédients actifs – ce qui explique peut-être les différences entre les résultats des études.

Dans notre étude, nous allons donc au-delà de la littérature existante : En utilisant des données détaillées au niveau des exploitations agricoles de l’IAE Suisse, nous avons effectué une analyse économétrique des effets des risques des produits phytosanitaires dans la production de blé suisse. Plus précisément, nous avons mené notre analyse à deux reprises : i) en utilisant des kilogrammes de produits phytosanitaires comme indicateur de pesticide commun des études précédentes et ii) en utilisant le « Load Index » danois comme indicateur de produits phytosanitaires, qui tient compte des différences dans les dosages standard et les propriétés qualitatives, comme la toxicité (Kudsk et al., 2018). Notre analyse empirique est basée sur un cadre théorique qui explique pourquoi différents produits phytosanitaires peuvent avoir des effets différents sur les risques économiques.

Nos résultats montrent que le choix des indicateurs est essentiel pour l’analyse des effets des produits phytosanitaires sur les risques. Une conclusion importante de nos résultats est que nous constatons que les agriculteurs avec une aversion au risque plus élevée utilisent une quantité plus faible – mais plus toxique – d’herbicides. Nous montrons en outre que les effets sur les risques peuvent différer selon les types de produits phytosanitaires (par exemple, les herbicides par rapport aux fongicides).

Les implications pour la politique agricole sont que les décideurs politiques doivent prendre en compte les effets des produits phytosanitaires sur les risques lorsqu’ils veulent inciter les agriculteurs à utiliser moins de produits phytosanitaires. Cela ne s’applique pas seulement aux politiques en matière de produits phytosanitaires (comme les plans d’action nationaux), mais aussi au développement d’autres instruments de gestion des risques, comme les assurances agricoles. Nos résultats montrent qu’une solution „unique“ ne serait pas efficace – et pourrait même avoir des effets néfastes. Les politiques doivent tenir compte des différences dans les propriétés des produits et entre les types de produits phytosanitaires.

 

Littérature

Huber, R., & Finger, R. (2019). Popular initiatives increasingly stimulate agricultural policy in Switzerland. EuroChoices, 18(2), 38-39.

Kniss, A. R. (2017). Long-term trends in the intensity and relative toxicity of herbicide use. Nature communications, 8(1), 1-7.

Kudsk, P., Jørgensen, L. N., & Ørum, J. E. (2018). Pesticide Load—A new Danish pesticide risk indicator with multiple applications. Land Use Policy, 70, 384-393.

Möhring, N., Bozzola, M., Hirsch, S., & Finger, R. (2020). Are pesticides risk decreasing? The relevance of pesticide indicator choice in empirical analysis. Agricultural Economics. https://doi.org/10.1111/agec.12563 >>

Möhring, N., Gaba, S., & Finger, R. (2019). Quantity based indicators fail to identify extreme pesticide risks. Science of the total environment, 646, 503-523.

 

*Pour obtenir des copies des documents, veuillez envoyer un courriel à Niklas Möhring (nmoehring@ethz.ch)

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

About Robert Finger

I am Agricultural Economist and head of the Agricultural Economics and Policy Group at ETH Zurich www.aecp.ethz.ch